Un forum ultra complet sur l'OM...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quart de finale -- Retour

Aller en bas 
AuteurMessage
On craint Dégun
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1576
Age : 23
Localisation : Sud-Ouest de la France...
Loisirs : Sport, Informatique, Jeux Vidéos
Date d'inscription : 23/02/2007

Mes gouts...
Joueur Favoris: Nasri
Films Favoris: Taxi 4
Equipe Favorites (Apres l'OM): Arsenal -- Chelsea

MessageSujet: Quart de finale -- Retour   Mer 11 Avr - 11:36

Intenables, les Red Devils ont frappé fort à Old Trafford en écrasant la Roma (7-1) en quart de finale retour de la Ligue des Champions. La courte défaite à Rome (2-1) est largement effacée, grâce notamment à des doublés de C.Ronaldo et Carrick. En demi-finale, United affrontera Milan ou le Bayern.

MAN.UNITED - AS ROMA: 7-1 (aller : 1-2)
Buts: Carrick (11e, 60e), Smith (17e), Rooney (19e), C.Ronaldo (44e, 49e), Evra (81e) pour Manchester; De Rossi (69e) pour Rome

Àl'issue du quart de finale aller à Rome, les Mancuniens avaient promis une ambiance de feu à leurs adversaires pour leur venue à Old Trafford. Au grand dam de Totti et ses coéquipiers, les Red Devils ont plus que tenu parole et leur ont brûlé les ailes. Confiante sur sa capacité à réussir de bonnes performances à l'extérieur, l'AS Roma repart du nord de l'Angleterre avec la plus lourde défaite de l'histoire à ce stade de la compétition. Cette confrontation, qui était la première entre les deux équipes en Coupe d'Europe, restera donc gravée dans le marbre. Pour donner longtemps des cauchemars aux Italiens, eux qui espéraient tant de cette campagne européenne, la plus aboutie depuis plus de vingt ans. Et pour justifier encore plus, du côté de United, le surnom de "Théâtre des rêves" que porte son stade. Ce succès mémorable pour le double champion d'Europe (1968, 1999) le restera aussi pour plusieurs joueurs de l'effectif.

Cristiano Ronaldo et Michael Carrick viennent en effet d'inscrire face à la Roma les premiers buts de leur carrière en Ligue des Champions. Carrick aura patienté moins longtemps que son coéquipier portugais. D'une part car il ne disputait que son dixième match en C1, contre vingt-sept pour Cristiano Ronaldo. Mais aussi parce que c'est lui, l'ancien de Tottenham, qui ouvre la marque d'un ballon léché en lucarne (1-0, 11e). À cet instant de la partie, Manchester, qui a subi le feu des pieds droits de Pizarro et Totti (3e, 6e), prend une option sur la qualification. Les Red Devils ont leur billet en main mais gardent à l'esprit qu'un but adverse changerait complètement la donne. Ils décident de faire le nécessaire pour que cela ne se produise pas. En moins de huit minutes, les mouvements incessants des attaquants ont raison de la défense la plus imperméable d'Italie et des rescapés européens.

Manchester ne s'arrête plus

Giggs adresse une passe rapide à Smith, qui en plus d'avoir de nouveau une place de titulaire, a retrouvé une position en pointe et le sens de la finition (2-0, 17e). Son partenaire aux avant-postes, Rooney, a connu pareil bonheur la semaine passée à Rome pour le but de l'espoir. Mardi soir, le jeune Anglais s'est offert le but du chaos sur la deuxième passe décisive de Giggs (3-0, 19e). Obligeant ainsi le club de Luciano Spalletti à marquer à deux reprises pour se qualifier. Ce qui n'arrivera jamais malgré la bonne volonté de De Rossi (21e) et Mexès (26e). Au lieu de cela, l'entraineur romain assiste à deux buts... de Cristiano Ronaldo. Incontrôlable en Premiership, le Portugais le devient enfin sur la scène européenne. Ses nombreuses tentatives prennent corps juste avant et juste après le repos, avec un exploit individuel (4-0, 44e) puis un but de renard (5-0, 48e).

Alors que la cadence du match baisse, Mancini profite d'une passe de Totti pour essayer de sauver l'honneur (58e). D'une volée superbe, De Rossi y parviendra sur un autre service du capitaine romain (6-1, 69e), quelques minutes après que sa défense eut encore craqué sur une non moins sublime frappe de Carrick (6-0, 60e). Sir Alex Ferguson peut faire tourner son effectif. Evra (52e) et Solskjaer (61e) font leur apparition. Pour clore le score, mais ce n'est pas le buteur escompté qui frappe. Le lob du Norvégien rate la cible, tandis que le Français conclue sa montée dans le couloir droit par un tir tendu, pour son premier but européen avec United (7-1, 81e).

La soirée peut prendre fin dans une ambiance festive, qui contraste heureusement avec des incidents entre supporters ayant eu lieu avant la rencontre aux abords du stade. Le revers à Portsmouth en Championnat le week-end dernier (2-1) passe aux oubliettes. Si cette contre-performance a permis à Chelsea, autre qualifié pour les demi-finales, de se rapprocher au classement de la Premiership, Manchester garde tout de même les cartes en main. Les Red Devils ont encore trois longueurs d'avance sur les Londoniens, et sont encore en lice en Cup, dont les demi-finales auront lieu samedi prochain. Les Mancuniens peuvent donc toujours nourrir leurs rêves de triplé. Et ils ont un beau théâtre pour les vivre.

LA DECLA : Alex Ferguson (entraîneur de Manchester United)

"Spalletti s'est montré un perdant extrêmement digne. C'est un entraîneur courageux, qui a une équipe forte. J'espère sincèrement qu'ils rebondiront après cette défaite. C'est vrai que la Roma nous a donné de la confiance. Ils ont été un peu juste en défense, ont parfois joué en reculant et nous ont apporté la confiance. Il y a six ou sept saisons, le football espagnol était le meilleur, avec peut-être le football italien. Mais l'Angleterre s'est améliorée radicalement. Il y a désormais une immense qualité, physique, technique. Comme la qualification de Chelsea à Valence le montre, je pense que nous sommes probablement désormais les meilleurs en Europe".

Source: Eurosport

_________________

Ava and Sign' by me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://omzeforum.jeun.fr
On craint Dégun
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1576
Age : 23
Localisation : Sud-Ouest de la France...
Loisirs : Sport, Informatique, Jeux Vidéos
Date d'inscription : 23/02/2007

Mes gouts...
Joueur Favoris: Nasri
Films Favoris: Taxi 4
Equipe Favorites (Apres l'OM): Arsenal -- Chelsea

MessageSujet: Re: Quart de finale -- Retour   Mer 11 Avr - 11:42

D'abord dominé, Chelsea a su passer la seconde pour arracher sa qualification en demi-finale de la Ligue des Champions aux dépens de Valence (1-2). Les Espagnols n'ont pas su répondre à l'habileté tactique de José Mourinho et à la densité physique londonienne.

FC VALENCE - CHELSEA : 1-2 (aller : 1-1)
Buts : Morientes (32e) pour Valence - Shevchenko (52e) et Essien (90e) pour Chelsea

Santiago Cañizares pouvait avoir le masque à l'issue de la rencontre. Impérial pendant quatre-vingt-neuf minutes, le portier et international espagnol du FC Valence a craqué à soixante secondes du terme du temps réglementaire lors du quart de finale retour opposant son équipe à Chelsea (1-2). Une seule erreur, une seule mauvaise appréciation sur un tir supersonique d'Essien a suffi pour que les Valencians quittent la scène européenne. Que son gardien du temple, quasiment invincible dans son antre de Mestalla, redevienne également un joueur ordinaire. Finalement, au vu de la prestation des deux équipes ce soir, la logique a été entièrement respectée.

Malmené dans son antre de Stamford Bridge il y a tout juste une semaine, Chelsea devait absolument marquer pour semer le doute dans les rangs des troupes espagnoles. Au lieu de ce scénario utopique, c'est tout le contraire qui se dessine pour les protégés de José Mourinho. Après avoir échoué sur le poteau droit de Cech (30e), Morientes trompe d'une volée taclée au second poteau le portier londonien (1-0, 32e). L'ancien Monégasque, absent lors du match aller en raison d'une blessure à l'épaule, éclipse l'aura de l'habituel goleador maison, David Villa. Surtout, en scorant son sixième but en C1 cette saison, Morientes laisse planer au-dessus de son équipe l'espoir légitime d'une qualification pour les demi-finales de la compétition.

Le flair de Mourinho

Légitime, certes, mais durant dix petites minutes environ. Car si Valence fait bien passer quelques frissons à la défense anglaise, soulagée notamment par un retour décisif d'Ashley Cole dans la surface (34e), la suite des opérations prend un fort accent londonien. Le show Cañizares peut alors commencer. Drogba, décisif à l'aller devant le rempart ibérique, voit à ses dépens l'ampleur de la tâche qui attend ses partenaires (40e) : scorer sur la pelouse de Mestalla, terrain honni pour les clubs anglais en Ligue des Champions. Mais José Mourinho, contesté cette saison, ne rate pas l'occasion de faire un joli pied de nez à ses dirigeants. Le Portugais confirme son sens inné du coaching, sacrifiant le jeune Lassana Diarra au profit du vif Joe Cole (46e).

La mayonnaise ne tarde pas à prendre. Dépassé par la vitesse et la densité physique des Londoniens, Valence perd pied. Shevchenko, à défaut d'être le serial buteur qu'il était autrefois au Milan, tord le cou à ses détracteurs et égalise à bout portant sur un ballon mal renvoyé par la défense adverse (1-1, 52e). Valence n'y est plus. La ligne médiane devient un repère géographique inaccessible pour les protégés de Quique Sanchez Flores, prostré sur son banc de touche. Les contours d'une prolongation se dessinent néanmoins alors que Drogba (67e) et Joe Cole (68e) gâchent d'incroyables cadeaux offerts par l'arrière-garde espagnole.

Partie remise. Mestalla, autrefois terre inhospitalière aux clubs anglais, prend des faux airs de... Stamford Bridge tant les Londoniens déroulent leur football et dominent de la tête et des épaules la seconde période. Même Cañizares, encore une fois incroyable sur une tête de Ballack (84e), semble incapable de reconnaître la pelouse sur laquelle il évolue. Et le but qu'il est censé garder. Le seul joueur ce soir du FC Valence à avoir évolué au niveau escompté gâche sa belle prestation par une erreur d'appréciation coupable sur une frappe victorieuse d'Essien (90e, 1-2). Pour la troisième fois lors de ses quatre dernières campagnes de C1, Chelsea rejoint le dernier carré européen. Finalement, alors que le championnat de Premiership est relancé, la fin de saison s'annonce alléchante pour les Blues. Mourinho, quasi assuré de prendre la porte la saison prochaine, peut se frotter les mains.

LA DECLA : José Mourinho (entraîneur de Chelsea)

"Il fallait faire un changement tactique à la pause. Joe Cole un joueur créatif, qui pouvait être dans de meilleures conditions face aux défenseurs de Valence. C'est un joueur qui peut changer la physionomie d'un match. Et Michael Essien peut être un très bon latéral droit. C'est un athlète, il peut courir tout le temps. Nous avons dominé la seconde période. Valence est une bonne équipe et gagner ici à Mestalla est une grande performance. Nous méritons de gagner le match. Tous les supporters de Chelsea doivent être fiers de nous. Je veux rester en Angleterre et rester à Chelsea. C'est ce que je veux."

Source: Eurosport

_________________

Ava and Sign' by me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://omzeforum.jeun.fr
 
Quart de finale -- Retour
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résultat quart de finale honneur
» 8ème de finale retour : Real Madrid CF - AS Roma
» CAF [FINALE RETOUR] : ESS vs AS.FAR Samedi 02 Decembre
» Demi finale retour - matches du mardi 3 et mer. 4 Mai.
» Qui voulez vous affronter en quart de finale ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.::: OM: Ze forum :::. :: Autour du stade :: Tout le foot :: Champion's League-
Sauter vers: